L'appartenance à un groupe leader du monde parapétrolier

Notre histoire

Naissance et développement de la société : 1958-1975

d’hier …

En plein âge d’or de la métallurgie, SOFRESID, fondée en 1958 pour la construction d’Usinor Dunkerque, profite d’une expansion rapide de ses activités qui se traduit notamment par un développement à l’international.

 

La diversification : 1975-1990

Poursuivant son évolution, SOFRESID s’oriente vers d’autres industries (nickel, aluminium…), vers les domaines pétroliers et parapétroliers (offshore, raffinage, pipeline…) et vers l’ingénierie générale (bâtiments et infrastructures, nucléaire, construction navale…). C’est dans la deuxième moitié de cette période que sont créés la plupart des établissements régionaux qui constituent maintenant SOFRESID ENGINEERING.

 

Dans le sillage des grands groupes : 1990-2002

SOFRESID devient successivement la propriété de John Brown puis de Kvaerner.
En 1998, SOFRESID prend le nom de Kvaerner Process France, et fait ainsi partie d’un important groupe international.

En 1999, Kvaerner est absorbée par son concurrent norvégien Aker. Bouygues Offshore rachète alors SOFRESID et lui redonne son nom d’origine.

 

Les années Saipem, 2002 à aujourd’hui

SAIPEM Spa acquiert Bouygues Offshore en 2002, qui devient ainsi SAIPEM Sa, société de ENI.

… à aujourd’hui

SOFRESID, maintenant filiale à 100 % de SAIPEM Sa, procède alors au regroupement de ses établissements régionaux pour donner naissance à la dénomination de SOFRESID ENGINEERING.

Les capacités d’ingénierie du Groupe sont de nouveau renforcées, début 2006, lorsque SAIPEM rachète, à son actionnaire principal ENI, la société SNAMPROGETTI, importante ingénierie italienne spécialisée notamment en Oil  & Gas onshore.

Aujourd’hui, SOFRESID ENGINEERING fait partie d’un groupe devenu un des leaders mondiaux de l’industrie parapétrolière, soutenu par une présence internationale
de 40 000 collaborateurs.

[Voir nos principales références]